La loi anti amazon

Publié le 1 juillet 2014 » 1716 Vus » Actualités, Web
 0 stars
Inscription to vote!

Vers des livres plus chers ?

Elle devait permettre de soutenir les librairies indépendantes face aux plateformes d’achats en ligne comme Amazon, qui cumulent 5% de réduction sur les livres et la gratuité des frais de port. La loi votée facilement par le Sénat qui interdit aux plateformes d’associer les deux avantages risque d’avoir l’effet inverse. Un client qui retire un livre commandé sur internet dans un magasin n’y verra rien car la marque conserve la gratuité de la livraison. Mais pour une livraison à domicile, il faudra payer les frais de port. Si la baisse de 5% sur le prix éditeur du livre disparaît tout simplement, il pourra tout de même être déduit des frais.

Les plateformes répliquent

Mais les plateformes d’achat n’ont aucun intérêt à répercuter le prix réel que leur coûte l’envoi par la Poste ou un transporteur. Amazon a donc déjà prévenu qu’elle était contre cette loi. En réponse, elle a d’ores et déjà annoncé que les frais de port passaient à… un centime. Une démarche complètement légale et face à laquelle le texte n’est pas préparé. Sans compter qu’Amazon dispose d’un autre moyen de contourner la loi : son abonnement premium qui propose, pour moins de 50 euros, la livraison gratuite pendant un an.
Mais les sites marchands ne sont pas les seuls à grogner. Bruxelles doute également de la réelle efficacité de cette loi et a demandé à la France de simplement supprimer les 5%, sans toucher à la gratuité du port.

Partagez cet Article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *