Les principaux risques de l’e-commerce

Publié le 23 juillet 2021 » 297 Vus » News du E-commerce
 0 stars
Inscription to vote!

Déjà en plein essor, la vente et l’achat en ligne, communément appelés e-commerce, ont connu un coup de boost exceptionnel avec cette crise sanitaire. Néanmoins, elle n’est pas sans risque, aussi bien pour le vendeur que pour le consommateur.

Les risques financiers

Pour les acheteurs, c’est un risque à prendre en compte concernant la décision d’achat. Il faut aussi prendre en considération les fluctuations du marché actuellement, même si cela commence peu à peu à se normaliser. Sans parler de la qualité supposée du produit à acheter ou encore les inquiétudes réelles de l’argent versé en cas de réclamation ou de non-réception de la commande. L’autre blocage pour le client est le souci de divulguer les informations concernant sa carte de crédit, surtout si l’agence n’utilise que le mode de paiement par carte.

Le risque fonctionnel

L’un des plus gros risques du commerce en ligne est surtout au désavantage des clients. Ils ne peuvent pas réellement vérifier ni la qualité ni la fonctionnalité du produit qu’il va acheter. Si cela semble peut-être ordinaire, c’est un des grands blocages, jusqu’à aujourd’hui, pour les petites agences d’e-commerce qui veulent entrer en concurrence avec les gros de l’industrie comme Amazon, e-bay, etc. Certaines entreprises intègrent dans leur projet de vente des mesures et méthodes qui vont être en mesure de répondre aux attentes des clients en cas de non-satisfaction. 

Le souci de livraison et de timing

Le timing est le dernier risque, et non le moindre. C’est un véritable souci de taille auquel sont confrontées toutes les entreprises d’e-commerce face aux limites imparties pour la livraison. En réalité, ce risque temporel s’est vu d’autant plus accentué avec la crise sanitaire actuelle. Cette dernière a, certes boosté les achats en ligne à cause du confinement, mais elle a également restreint la faculté d’aller et venir pour les livraisons. Ce facteur n’a fait qu’agrandir l’écart entre les géants de l’e-commerce et ceux qui veulent prendre leur envol, mais avec des moyens beaucoup plus modestes.

Partagez cet Article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *