Coffrets cadeaux en ligne: bonne ou mauvaise surprise?

Publié le 22 mai 2014 » 1563 Vus » Actualités, Bons Plans, Divers
 0 stars
Inscription to vote!

Les partenaires du coffret cadeau

Les coffrets cadeaux sont fondés sur l’entente entre un vendeur qui propose diverses formules de loisir (restaurant, hôtel, tourisme…) et les établissements prestataires accueillant les bénéficiaires de coffrets cadeaux.

coffrets-cadeaux-sc3a9jour-chambres-hotes-chateaux-insolites

Faire une surprise

L’acheteur du coffret souhaite offrir un cadeau à quelqu’un (ou un couple), le bénéficiaire. Il l’achète auprès d’un émetteur, par exemple Smartbox, et le transmet directement au bénéficiaire par E-box. Pour profiter de son cadeau, le bénéficiaire a le choix dans la liste des prestataires. Si c’est un dîner gastronomique offert pour deux personnes, le couple bénéficiaire réservera au restaurant de son choix.

Sur le plan pratique

Ce système habilement conçu permet de faire des cadeaux originaux en ligne pour toutes sortes d’occasions, d’un montant plus ou moins élevé, qui laissent aux bénéficiaires le choix d’accepter ou d’échanger. Il se trouve cependant des consommateurs qui remettent en question l’honnêteté du coffret cadeau. Difficulté pour les bénéficiaires de trouver des prestataires près de chez eux ou de réserver à des dates raisonnables. Il y a aussi ceux qui ont été déçus de l’accueil, estimant qu’il était loin d’être ce qui était promis dans le dépliant. Au lieu de faire une bonne surprise, le coffret cadeau n’aurait apporté que des complications.

Conseils de prudence

Si vous tenez à faire plaisir en offrant un coffret cadeau sans courir de risque, vous devez être vigilants : bien vérifier la durée d’utilisation et la possibilité de prolongation ou d’échange. Conservez soigneusement la preuve d’achat du coffret cadeau tant que le bénéficiaire ne l’a pas utilisé. Enfin, sachez que si le coffret cadeau est un produit touristique, exemple un week-end en hôtel avec spa, la loi impose au vendeur d’avoir une assurance en cas de défaillance.

Partagez cet Article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *